flammes feux feu incendie enfer cerveau brûler macabre  au-delà infernal

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Caricaturgis
Juif errant
Danse macabre
Néo-apocalypse
Verrat versus capra
Cène obscène

Danse Macabre
01-Ancien pape
02-Empereur religieux
03-Tsar pays froid
04-Religieuse
05-Bête et belles
06-Prince microétat
07-Jet sauteur
08-Princesse
09-Paparazzi
10-Président barb..
11-Chanteuse
12-Médias
13-Président puissant
14-Fillettes sages
15-Prisonniers
16-Vieux président
17-Femme du dit
18-Dictateur île
19-Ex président père
20-Ex président
21-Militaire mort
22-Chef religieux
23-Victime religion
24-Président autorité
25-Terroriste paix
26-Femme autorité
27-Scientifique 
28-Ecolo dogmatique
29-Extréme parti
30-Humoriste triste ?
31-Religion ancienneP
32-Religion amour
33-Religion paix
34-Femme pieuse
35-Maire capitale
36-Politicienne seule
37-Politicienne visible



Danse macabre ou le bal de l'apocalypse



07 - Jet sauteur et Jet sauteuse
jet set riche fête port yacht rocher principauté italie vieille argent people ibiza cannes  cote d'azur saint-tropez



Jet sauteur et jet sauteuse
Réflexions des squelettes et autres êtres décharnés


Je suis une personne simple, rien qu'une baronne,
je descends uniquement dans les grands palaces
car j'aime l'activité et que l'on m'environne ;
partout ou je passe, je ne supporte pas la populace.
Je ne veux pas vivre à l'étroit comme un pauvre détenu,
je décore, et mes jugements esthétiques sont reconnus,
même que l'on accourt de partout pour être mon amie ;
je participe à toutes les fêtes je n'aime pas les endormis .

Dans mes sorties je suis plutôt mal accompagnée
par un monsieur sans relief qui frise la vulgarité.
En plus il se comporte avec une grande trivialité
alors sans plus tarder je m'en suis indignée.
Il est lourd et pataud, avec un parfum nauséeux,
sans aucun respect de son corps qui devient adipeux ;
il s'imagine incontournable dans ces riches festins
il n'est que l'organisateur qui virevolte comme un cabotin,
alors que des autres il vit au crochet durant l'année.
Comme s'il ne savait garder son rang de subordonné
il ne mérite même pas le qualificatif de menin
car il passe toute la nuit à cracher son inique venin,
comme une véritable vipère ou un petit serpent mesquin,
il n'est qu'un sinistre et méprisable faquin
se lovant sur sa proie pour s'y coller comme une sangsue,
afin de bénéficier par ces flagorneries d'une vie cossue,
qu'il cultiva dès son jeune âge grâce à l'entregent
habilement constitué par un comportement affligeant.
Avec certaines dames, il était peu regardant sur les manières,
elles n'avaient plus il est vrai, toute leur fraîcheur printanière,
ressemblant plus à de très vieilles grands mères,
mais peu importe ce que disaient les commères ;
il était au sommet, il jura de tout faire pour y rester
même s'il devait pour cela auprès des débris s'incruster
quitte à être de tous la risée, mais de cette vie il l'avait rêver
il ne voulait surtout pas travaillait à en crever.
Son allure de béotien, trahissait ses manières d'aurignacien
car dans aucune soirée il était capable d'avoir bon maintien,
n'ayant pas plus de tenue que de culture il trahissait les invités
en révélant leurs défauts et les passions de cette société,
ce dont il aurait dû s'abstenir n'étant qu'un commensal ;
mais il faut prendre d'où cela vient ce n'est qu'un vassal
que l'on autorise à nous fréquenter pour nous amuser.
Son désir de plaire, de se plier et de minauder voir d'organiser
nous offre quelques moments d'absolue réjouissance,
parce que ces discours obséquieux sont d'une réelle impuissance.
Il vieillit fort mal cependant, il faudrait penser à le remplacer
afin que nous puissions avec un nouveau nous délasser.



Elle fait peine à voir la pauvre baronne,
à se débattre dans cet univers de requins ;
à vouloir exister dans ces dîners mesquins,
ou chacun gloutonne plus qu'il ne festonne.

Nous recevrons avec une joie non feinte
ces marquiseux et baroneux tous ces petits princieux ;
faisant fi de la misère des peuples et des plaintes
pour s'ébattre dans leur jet et s'amuser entre eux,
Souvent ils ne sont qu'envieux et répugnants,
se singeant ou même le plus souvent s'épiant.

Ils vivent avec leur cortège d'immondes sangsues,
qui n'éprouvent aucune gêne et deviennent indécents
à courtiser et à tant flagorner qu'ils en puent.
C'est un concours à celui qui aura son corps le plus recousu
le plus de retouches ou le chirurgien le plus cher et le plus puissant
cherchant aussi à cacher leur milieu quelque peu corrompu

Si je puis me permettre mon cher cadavre taquin
c'est bien faire mal pour ces merveilleux poissons
que ces gens vous puissiez les comparer aux requins,
car de ces personnes il sort cette puante exhalaison
provenant de leurs bonnes habitudes de nécrophages,
peut-être ne sont-ils que des bactéries saprophytes,
tout ceci n'est qu'histoire de parasitisme sauvage,
surtout lorsque l'on aperçoit leur mine déconfite.
A n'en pas douter, ces gens sont comme les crabes,
marchant de travers ; toujours à saisir sans manière ;
de la noblesse ils n'ont pas même la bannière,
tout juste peuvent ils prétendre à former la trabe.










00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts

courriel

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-  .