flammes feux feu incendie enfer cerveau brûler macabre  au-delà infernal

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Caricaturgis
Juif errant
Danse macabre
Néo-apocalypse
Verrat versus capra
Cène obscène

Danse Macabre
01-Ancien pape
02-Empereur religieux
03-Tsar pays froid
04-Religieuse
05-Bête et belles
06-Prince microétat
07-Jet sauteur
08-Princesse
09-Paparazzi
10-Président barb..
11-Chanteuse
12-Médias
13-Président puissant
14-Fillettes sages
15-Prisonniers
16-Vieux président
17-Femme du dit
18-Dictateur île
19-Ex président père
20-Ex président
21-Militaire mort
22-Chef religieux
23-Victime religion
24-Président autorité
25-Terroriste paix
26-Femme autorité
27-Scientifique 
28-Ecolo dogmatique
29-Extréme parti
30-Humoriste triste ?
31-Religion ancienneP
32-Religion amour
33-Religion paix
34-Femme pieuse
35-Maire capitale
36-Politicienne seule
37-Politicienne visible



Danse macabre ou le bal de l'apocalypse



09 - Paparazzi et starlettes en mal de promo
scandale photographe vol vie privée course poursuite people presse justice



Paparazzi et starlettes en mal de promo Réflexions des squelettes et autres êtres décharnés


Mon arme est l'appareil photo
je gagne ainsi plus qu'au loto.
Malgré les interdits et les veto,
je revends mes clichés illico presto ;
d'ailleurs je modifie mes idéaux
comme je change de pellicule,
mais point ne veux être en cellule,
sauf si je fais la une des journaux.
Je ne respecte pas, des autres leur vie privée ;
je m'introduis et je photographie,
pour les stars c'est la manne rêvée,
car elles en tirent un grand profit.

Elles feignent toutes d'être outragées,
néanmoins, complices de la surprise,
craignant d'être vite oubliée ou trop usagée
car dans ce métier il faut être vite reprise.
Elles se plaignent de quelques clichés retrouvés,
qui soit disant brisent leur vie privée,
mais dans le même temps ces jeunes mamans,
changent et s'affichent avec trois amants.
Elles sont prêtes à être charcutée,
transformant leur initiale et unique beauté
en un copier coller qui n'ira pas les combler
Elles sont toutes maintenant à se ressembler,
et se trouvent belles en ladies suivant leurs lubies,
clone d'une certaine poupée barbante et zombie.
Ces pauvres demoiselles et petites dames
affirment ensuite que dans cette gazette anomale,
les photos parues les détruisent et leur font mal.
Cependant pour éviter le drame,
il faudrait peut être leur signaler,
que la dite revue n'est pas à avaler ;
car tout ce qui est ou sera à éditer
n'est pas facile à gober ou à régurgiter.
Malgré cela, ces mêmes pseudo star,
ne crachent pas sur tous les éditoriaux
lorsque pour leur art et autres racontars,
elles sont en pleine promo.
Beaucoup de ces petites starlettes
seraient depuis en dépression,
si elles n'avaient pas l'impression
lorsqu'elles font une boulette,
que toute une nuée de photographes
s'intéressent à leur petit culte
qu'elles n'hésitent pas à exhiber,
tout en signant avec application des autographes.
Ces personnalités souvent sont incultes
montrant ce qu'il faut faire ou lieu de le prohiber
en essayant les drogues jusqu'à l'absurdité.
Elles ne réussissent qu'à montrer leur immaturité
ne sachant pas dominer leurs propres démons
elles tentent de se cacher derrière de plus gros poumons.
Elles pensent passer à la postérité
traquant sans relâche les indices de leur popularité.
Attaquant le moindre papier publié dans les journaux,
bataillant avec ses avocats contre ces nouveaux adversaires
qui publie les photos volées ou des propos exagérés.
Ainsi, grâce et avec l'aide de tous les tribunaux,,
elles touchent par se biais un énorme salaire
qui sera des impôts bien entendu exonérés.
Le pire affront pour toutes ces mesquines personnalités,
serait qu'elles ne soient plus jamais photographiées,
ainsi doucement ou subitement elles réintégreraient l'anonymat
ce qui est pire pour elles qu'un mauvais mariage ou que le célibat.
S'imaginer devoir gagner sa vie comme une déshéritée,
ne plus faire l'objet d'attention, et recevoir des propos injustifiés
devoir errer à la recherche d'un emploi quelque soit le climat,
passer du temps sans être sûr de trouver un habitat





Un jour viendra que dans nos sous-sols
vous puissiez faire un splendide reportage ;
vous serez, à n'en point douter, très stupéfait
de rencontrer et côtoyer autant de célébrités.
Un peu plus haut dans un de nos entresols
vous constaterez qu'il y a beaucoup de fricotage,
depuis longtemps déjà, ces gens insatisfaits
ne s'accordent point de répit, ni ne cessent d'être agités.

Vous avez à n'en pas douter un grand nombre d'adversaire
et très vite en ce lieu vous risquez de devoir
demander votre chemin et même plus à Charon.
Vous déclarez avec sérieux être un mal nécessaire,
sans vous les médias ne peuvent se concevoir,
et de ces agapes fructueuses vous en êtes l'heureux vigneron.

Venez donc jouez avec notre bon Cerbère ;
s'il vous prend dans une de ses trois gueules,
vous pourrez toujours lui proposer une caution.
En attendant bien gentiment qu'il vous libère,
proposez lui donc votre affaire, ce n'est un être veule ;
essayez donc d' invoquer votre droit à l'information.

Ne dites-vous pas constamment là-haut,
que l'enfer est pavé de bonnes intentions ;
expliquant ainsi, les dommages pour obtenir l'information ;
et les efforts que vous faites pour les prendre d'assaut.
Le chemin ici, sera alors constitué de pavés de divers métaux,
qui seront pleins d'aspérités, puis chauffés à blancs.
Nous vous laisserons même votre matériel de photos ;
vous allez pouvoir exercer votre art sans faux-semblant.
Nous ne sommes pas méchants, mais pas non plus des angelots ;
afin de vérifier si vous êtes toujours fier de votre boulot,
sur votre itinéraire ceux et celles qui ont subit vos dérapages
vont vous aider à continuer votre courageux reportage.
Nous avons oublié de vous dire, mais cela sciemment,
que tous ces trépassés vont s'en prendre à vous évidemment.

De la starlette ou du photographe, lequel des deux ment ?
Nous devrions cependant, comme pour le développement,
tremper ce monsieur dans différents bassins ;
voir s'il change de couleur après quelques ablutions.
Peut être en sortirions nous un homme sain,
n'a t-on pas dans cette intéressante profession
un certain liquide appelé révélateur.
Nous pourrions dans celui ci l'immerger,
et attendre qu'il nous fasse quelques confessions,
à moins que cela n'absout le menteur
qui affirmait pour les clichés s'être arrangé.
À ses accusatrices nous ferons subir l'affusion.

Quel plaisir que de pouvoir entasser toutes ces midinettes,
celles qui sont dans une incessante quête de reconnaissance ;
toutes veulent devenir rapidement de grandes starlettes,
montrant leur complète anatomie sans plus de prévenance.
Nous allons donc en cet endroit combler leurs attentes,
et leur demander qu'elles soient attirantes ;
elles pourront pavaner et se dandiner sans retenue ni aucune tenue
devant un parterre de corps décharnés, déchiquetés et nus.








00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts





courriel

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-  .