flammes feux feu incendie enfer cerveau brûler macabre  au-delà infernal

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Caricaturgis
Juif errant
Danse macabre
Néo-apocalypse
Verrat versus capra
Cène obscène

Danse Macabre
01-Ancien pape
02-Empereur religieux
03-Tsar pays froid
04-Religieuse
05-Bête et belles
06-Prince microétat
07-Jet sauteur
08-Princesse
09-Paparazzi
10-Président barb..
11-Chanteuse
12-Médias
13-Président puissant
14-Fillettes sages
15-Prisonniers
16-Vieux président
17-Femme du dit
18-Dictateur île
19-Ex président père
20-Ex président
21-Militaire mort
22-Chef religieux
23-Victime religion
24-Président autorité
25-Terroriste paix
26-Femme autorité
27-Scientifique
28-Ecolo dogmatique
29-Extréme parti
30-Humoriste triste ?
31-Religion ancienneP
32-Religion amour
33-Religion paix
34-Femme pieuse
35-Maire capitale
36-Politicienne seule
37-Politicienne visible



Danse macabre ou le bal de l'apocalypse



35 - Maire d'une capitale dans une république musacère
maire paris capitale histoire prince outrancier libertin chorale  argent pouvoir sectaire ami copain parti clique fête social



Maire d'une capitale dans une république musacère
Réflexions des squelettes et autres êtres décharnés


D'une grande ville je suis le maire,
tumultueuse fut son histoire,
surtout celle qui fut révolutionnaire.
Son passé fut parsemé de belles victoires,
maintenant c'est un grand navire a diriger,
qui prend un peu l'eau, toujours à la limite de couler,
même si l'île en son sein ressemble à un canoë ;
l'ensemble quant à lui, serait plus proche de l'arche de Noé.
Ce grand navire, devient un peu lourd à manœuvrer,
chacun sur le pont, cherche le bon cordage à tirer,
car les scandales éclaboussèrent mes prédécesseurs,
qui avaient l'habitude de mener grand train.
Ce n'est certes, pas très malin, sur un paquebot de cette ampleur,
le capitaine l'on est, peut être pas, mais encore moins le suzerain ;
alors dans cette ville si grande et variée, même tourmentée,
au sein de chaque quartier une mairie fut implantée.
Des gens les plus intéressants je m'entoure,
de ceux qui, bien sûr, ont les plus beaux atours.
De cette ville je suis maintenant le prince,
je gouverne, j'octroie ou même j'évince.
J'exerce mon pouvoir, avec grâces et belles manières,
face à des personnes grossières et souvent outrancières,
alors je distribue les bons ou les mauvais points,
lorsqu'ils ont bien travaillé comme mes petits adjoints.
Ensuite, ma cour partout me suit dans mes déplacements,
tendant l'oreille, guettant le moindre de mes mouvements.
Qu'ils sont mignons à tous vouloir me satisfaire,
mais je ne fais  attention qu'à ceux qui veulent plaire,
car j'attache de l'importance à toutes sortes d'intelligence
il faut s'entourer de personnes ayant des compétences.

Je transforme cette cité en une ville de beauté,
ou chaque bâtiment resplendit de lumières ;
bien qu'il y ait encore quelques clochards désemparés,
qui gênent la vue de la gente financière.
Il ne faut pas freiner, durant cette crise économique,
les bonnes fortunes qui viennent faire des achats,
ce qui pour les commerçants est très bénéfique,
l'est autant pour moi, il faut  que je soigne mon éventuel électorat.
Je ne veux point de verdure dans mes champs,
et surtout pas de tracteurs, ou de coléreux  paysans ;
le moissonnage de l'oseille se fera à la main
par des  gens de bonnes compagnies entre bon puritain.
J'organise de grands et beaux défilés,
où tout le monde peut montrer sans réserve sa gaieté,
car il faut savoir à notre époque être entreprenant.
Comme un bon maire je prends soin de ses enfants,
et de ces spectacles, où tous viennent si  fiers et joyeux,
afin de parader dans leur déguisement lumineux.


Mes amis que penser de ce maire,
qui gagna cette place aux élection municipales ;
sinon qu'il pourrait peut être organiser une chorale,
avec du parti ses amis bientôt grabataires.
Ces derniers n'ont pas attendu pour être hypocrites,
car tous ces hommes qui vivent de la politique,
ne sont -ils pas de parfaits enfants de chœur.
Ils hurlent de leurs voix de fausset ,
travesti d'une fausse douceur,
puis s'encasquant de leur cabasset,
recouvert d'un revêtement anti adhésif ,
ils partent en guerre contre les plus agressifs.
Ses hommes de pouvoir ne s'attachent à personne,
ni à leurs amis ni même à leurs idées,
ils ne répondent qu'à  deux prénoms
Louis et Napoléon
et  lorsqu'une des deux appellations  résonnent
voilà que les politiciens semblent comme possédés.
Le droit de cité, le maire à su redonner,
à la petite reine et aux pédales,
afin que librement ils puissent circuler,
sans être trop gêné  par les automobilistes vandales.
Mais cela ne changea rien à l'atmosphère,
car en créant beaucoup plus d'embouteillages,
il y a plus d'accidents et non, moins de pollution.
Regardez donc, les ballons sondes jusqu'aux hautes sphères,
et peu importe qu'elles soient tropo, strato méso ou homo,
une fois envoyée en l'air et ce quelque soit la position,
les données n'indiquent pas que l'air fut trop chaud ;
entre les écolos et l'homme au pouvoir, tout n'est qu'habillage.

Chers osseux amis vous êtes ainsi devenus,
cherchez avec moi un déplaisant séjour pour ces parvenus.
A quelle sauce pourrions nous les mitonner,
ou dans quel endroit les abandonner,
dans le fleuve des sombres ennuis,
dans terres noires des occasions à jamais évanouies,
dans le marais des marchés tronqués
et des dessous de table qui se sont échangés,
où rampent les politiciens véreux ,
toujours près à dévorer l'un d'entre eux.
Je pense si vous me le permettez,
pouvoir vous donner une idée que vous adorerez.
Il serait judicieux de lui fixer quelques liens,
afin de l'attacher avec la dame du parti opposé,
celle qui toujours se réfère à sa bible sainte.
Nous pourrions ensuite y joindre un parfait béotien,
du genre de celui qui ne comprend pas même sa pensée
et nous  laisserions ainsi errer cette trinité sans crainte.







00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts





courriel

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-