conjecturgis religions judaïsme juif chrétien catholique protestant musulman christ mahomet mohamed jésus moïse abraham hindouïsme lamaïsme tantrisme védisme brahmanisme hindouisme boudhisme zoroastrisme mazdéisme mosaïsme chamanisme zohar bouddha brahma véda mythologie

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Conjecturgis

Religions
Sciences
Sociétés
Histoire
Arts
Esotérisme

Religions

Cène du crime
Passion Christ
Pessa'h - Pâque
Darwin religieux









Religions



Pessa'h



 


Pâque

Institution de la Pâque

Exode 12:1-3
L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte : ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l’année. Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites : le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.

Exode 12:7
On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.

Exode 12:11
Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main ; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Éternel.

paque juive paques chrétienne religion judaisme enfants égypte désertPâque : (s. f.) ; (du latin pascha fait de l’hébreu pasach, phasu, pesahh, pessah = passage parce que la Pâque a été établie en mémoire du passage de l’ange exterminateur.) Pâque et la fête nationale des Hébreux, instituée par Moïse en mémoire de la sortie d’Égypte.

Chaque famille doit immoler un agneau ou un chevreau de l’année, mâle et sans défaut, et le manger debout, en habit de voyageur, avec des pains azymes. On consomme également des herbes qui évoquent l’amertume de l’esclavage, ainsi que quatre coupes de vin. En même temps on teignait avec le sang du dit agneau le haut et les jambages de la porte d’entrée.

Toutes ces cérémonies rappellent les événements qui eurent lieu la nuit où les Juifs quittèrent l’Égypte, leur repas précipité à l’instant du départ, et la précaution qu’ils eurent de teindre leurs portes de sang afin d’en écarter l’ange exterminateur envoyé par YHVH.

L’obligation de faire la Pâque était universelle et si sacrée que quiconque y manquait était puni de mort.

La Seconde pâque est la Fête des Juifs qui se célébrait le 14 du second mois, de la même manière que la première, le 14 du premier mois. Cette seconde pâque avait été instituée en faveur des voyageurs et des malades qui n’auraient pas pu célébrer la première.

Il est intéressant de préciser que le mot Pâque se trouvent 78 fois dans l’ensemble de la Bible soit 49 fois dans l’Ancien testament et 29 fois dans le nouveau testament. Le mot Pâques (au pluriel) n’est jamais mentionné.

Pâques au pluriel est la fête que les chrétiens solennisent tous les ans, en mémoire de la résurrection de Ieschoua, et qu’on célèbre toujours le premier dimanche qui suit immédiatement la pleine lune de l’équinoxe de printemps. Cette fête établie en mémoire du repas que Ieschoua fit avec ses apôtres pour fêter le jour de sa résurrection. Le jour de Pâques, ainsi appelé parcequ’on le compara dans les premiers temps à la Pâque des Juifs, a de tout temps, été pour l’Église, un jour de jubilation et de ferveur.

On donnait autrefois le nom de Pâques à toutes les fêtes solennelles. Ainsi l’on appelait la grande Pâque, la Pâque de la résurrection ; la Pâque de la Nativité, le jour de Noël ; la Pâque de l’Ascension, le jour de l’Ascension ; la Pâque de la Pentecôte ou des roses, le jour de la Pentecôte pacequ’il arrive au temps des roses. On appelait autrefois l’âne un saint Christophe de Pâques fleuries parce que Christophe signifie en grec porte-Christ et que Jésus était monté sur une ânesse lorsqu’il fit son entrée à Jérusalem, le jour des Rameaux ou de Pâques fleuries.

La Pâque est donc La fête, celle de la commémoration du peuple Hébreu qui arrive à sauver ses premiers nés. Donc nous avons déjà l’esprit de la naissance avec la souffrance de notre peuple qui après ces décennies d’esclavage arrivent à une cohésion pour rompre ce joug d’un pharaon tyrannique. A ce stade il s’agit de la conception d’identité complète d’un peuple qui va se mouvoir dans une même direction. Mais après toute conception il faut passer au stade de naissance, et assurer cette cohérence pour faire naître « la cohésion nationale » c’est à dire l’âme d’une nation.

La naissance du peuple Hébreu en tant qu’unité indépendante s’effectue par le passage de la mer rouge (Exode 14:22) qui lui confère ce passage initiatique de naissance. D’un milieu dépendant, et d’un asservissement qui dura 430 ans (Exode 12:40) le peuple élu passe à la liberté qu’il va devoir apprivoiser si durement. Les flots se refermant sur les armées pharaoniques illustrent bien le désir de l’éternel d’effacer toute trace de vie précédente, il n’y a plus possibilité de retour, le passage de la mer rouge et le refermement des eaux derrière les hébreux (Ex 14:28 - 15:4 - 15:19 Ps 136:15) démontrent bien qu’il faille couper le cordon ombilical afin que le peuple hébreu assume sa destinée.

Nous avons le passage de la mort d’un peuple asservi, vers la résurrection d’un peuple en marche pour la liberté. Du passage de l’ange exterminateur ou de l’Éternel lui-même, qui tue tous les premiers nés d’Égypte, sauf ceux dont la maison a été marquée d’un signe effectué avec le sang d’un agneau. Au passage du peuple hébreu à travers la mer rouge les symboles sont les mêmes il s’agit de passer d’un état de mort à celui de ressuscité (du latin ressuscitare : réveiller.) La couleur rouge est prise comme symbole femelle du ventre ou la mort et la vie se côtoient, cette connotation ne va pas sans rappeler l’impureté du flux menstruel symbole passif mortifiant ; puis à l’accomplissement de l’acte purificateur actif, source de vie par l’eau. Dans ce contexte la purification après le marquage du sang s’effectue par le passage de la mer, même si les Hébreux ne sont pas au contact direct de l’eau la symbolique est claire que la vie passe à travers cette purification pour renaître lavée des pêchés antérieurs sous le joug de la tyrannie pharaonique.

Dans la bible, Exode 12:27 : C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Égypte, lorsqu’il frappa l’Égypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.

Dans les versets 12:34 à 12:39 de l’Exode il est indiqué l’empressement du départ et que le peuple emporta sa pâte avant qu’elle fût levée. Puis les versets 12:43 à 12:49 précisent les préceptes de la Pâque.

Le sang de l’Agneau de la pâque, est le sang de l’Alliance afin que le peuple expie les fautes du passé. Jésus se propulse Grand Prêtre et victime, il organise son immolation se désignant le nouvel agneau expiant les péchés du monde. Il organise un sacrifice sanglant perpétuant par son geste celui d’Abraham mais avant l’acte final la bible dit que Dieu retint Abraham et demanda un agneau ; alors que Jésus joue le rôle de premier né et d’agneau à la fois. Par son geste il cristallise la foi juive en intensifiant certains préceptes, par des paraboles notamment, et la symbolique est ici évidente, le passage d’Abraham à Moïse puis à Ieschoua permet de revitaliser une foi.

La Pâque permet par sa symbolique, de renaître en abandonnant sa dépouille de l’année pour revêtir celle de l’année nouvelle.

La réalité de certains faits à peu d’importance, seul compte le message qui revêt aux yeux de chacun l’importance qu’il souhaite y mettre afin de franchir une nouvelle étape vers un point ultime dans l’optimal de son mental ; pour une parfaite communion avec l’esprit.

« Ne considère pas le vase, mais son contenu » Talmud IV, 20.














00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts





courriel mèl email

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-