conjecturgis société religion science histoire arts ésotérisme femme homme problèmes mondiaux destruction guerre famine mondialisation faim guerre sécurité mort hégémonie technologie travail révolution

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Conjecturgis

Religions
Sciences
Sociétés
Histoire
Arts
Esotérisme

Sociétés
Angélisme feminin
Filles femmes
Quota parité
Normand d'abord
Animaux compagnie






Sociétés



Les jeunes filles manquent-elles de modèles ?







Les jeunes filles manquent-elles de modèles? ou attendent-elles passivement des quotas pour justifier leur inaction?





Les jeunes gens dans leur révolte adolescente nient et pestent contre la société dont pourtant ils sont les principaux consommateurs, téléphone portable, informatique, mode vêtements, musique. Néanmoins ils recherchent des modèles plus ou moins justement dans cette société d’hyper consommation, jetable et non recyclable où ils sentent parfois un peu perdu. Peut-être serait-il judicieux de leur présenter des modèles de personnes ayant su construire, de leur révolte et de leur idéal, un mode de vie qui leur fut propre.

Lorsque l’on regarde des sondages ou que l’on interroge des jeunes gens, il est incroyable de constater le nombre croissant d’adolescents et adolescentes, qui répondent vouloir être chanteur ou comédien ; à croire qu’il n’existe plus que deux métiers dignes de ce nom, et que ces professions ne deviennent que les seuls modèles valables de notre société, même si certains nient le fait qu’être artiste soit une profession.

Ainsi l’état, l’éducation nationale et d’autres organismes, tous plus méritoires les uns que les autres, vantent le mérite de la justice impartiale et juste, des lois de la république égalitaire pour les deux sexes. C’est tellement le cas que l’on va jusqu’à prôner des quotas de femme, et d’immigrés. Mais dans d’autres cours, ces mêmes jeunes étudient des livres classiques ou ce n’est bien souvent qu’histoires de tromperies et de coucheries, faisant plus souvent le bonheur des garçons que des filles car les femmes sont repréentées dans des rôles subalternes ou alors à de basses vengeances. Certes il faut étudier les travers de la société, mais il faut aussi savoir raison garder, et ne pas rendre le pessimisme comme acte de foi, surtout pour des adolescents en plein travail de restructuration pré-adultisme.

Plutôt que d’étudier des « romans classiques », il serait plus profitable de travailler sur des ouvrages de ceux ou celles qui sont porteurs de messages positifs, sans tomber dans un angélisme béat et stupide.

Ne serait-il pas plus intéressant pour ces jeunes, sans abandonner les merveilleux classiques, valeurs à mon goût trop souvent usurpées pour un certains nombres d'auteurs, de faire étudier une autre littérature. Je pense plus particulièrement cela face à ces jeunes qui pensent que la femme doit rester au service de l’homme et qu’elle n’a pas à discuter ou s’exprimer ; dire qu’il y a encore et voir beaucoup plus de jeunes qui pensent ainsi et ce qui est plus étrange encore, c’est que certaines filles le pensent également. Ainsi en étudiant des livres de femmes exceptionnelles, écrit par elles ou sur elles, cela permettrait de démontrer que de tout temps la femme ne s’est pas laissée cantonner dans son rôle de femme au foyer.

Alexandra David-Néel (1868-1969), qui fin du 19ème S. et début 20ème s. alors que la condition féminine n’est pas ce qu’elle est aujourd’hui, part et voyage en Afrique du Nord puis en Asie, Tibet, Inde, Japon, Mongolie, dans des pays qui n’avaient pas à l’époque la réputation d’accueillir des occidentales indépendantes et seules. Alexandra deviendra donc exploratrice, écrivain, et orientaliste car elle étudiera le bouddhisme, les mythes, les religions de l’Inde, du Tibet, du Japon, de la Corée, elle écrira des dizaines de livres et vivra jusqu’à presque 101 ans.

Ella Maillart (1903-1997), écrivain, photographe, navigatrice, exploratrice qui traverse l’Asie centrale en 1935, traversera la Chine, l’Afghanistan, le Turkestan, elle aussi vivra jusqu’à un âge avancé puisqu’elle décédera à 94 ans. Il en a d’autres femmes qui ont réalisé aussi de merveilleux voyages sans même pour cela traverser physiquement des pays. Il y avait ces femmes archéologues, savantes qui bien que dirigeant des hommes n’avaient pas le droit de voter et pourtant elles se battaient pour leur métier, même si elles n’admettaient pas ces injustices, d’autres furent même dans un gouvernement. Ces femmes étaient certes assez digne de figurer dans la politique, de diriger des hommes mais pas de prendre des décisions en votant, curieux monde.

Jacqueline de Romilly, née en 1913, agrégée de lettres, docteur ès lettres, professeur de langue et littérature grecque à l’université de Lille, puis à la Sorbonne, 1ère femme professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, membre de l’Académie française. Femme de caractère se battant pour les langues anciennes et notamment le Grec, membre de nombreuses académies à travers le monde. Croyez-vous qu’elle attendit que son intelligence fut reconnue en tant que femme, non c’est son travail que l’on respecta et uniquement parce qu’elle était un être « humain pensant », ses compétences ne sont pas dues au fait qu’elle soit femme, mais seulement à sa « matière grise. »

Jacqueline Drouet-Auriol, (1917-2000), première femme pilote d’essais, victime d’un accident sur un hydravion elle fut défigurée et dut subir 22 opérations, mais malgré cela elle ne renonça pas et reprit le chemin des pistes d’envol, elle obtient son brevet de pilote militaire, puis elle passe son brevet américain de pilote d’hélicoptère et réussi sa qualification pour voler sur avion à réaction et devient pilote d’essai, elle réalisa plusieurs records mondiaux de vitesse non contente de s’arrêter en si bon chemin elle devient la première femme à passer le mur du son. Un peu plus tard elle obtiendra sa licence de pilote de ligne, et deviendra une formidable ambassadrice pour l’aéronautique française.

La liste des femmes ayant marqué la vie internationale est plus importante qu’on le croie, il suffit de regarder le nombre de femmes écrivains, peintres, artistes de tous genres ; Camille Claudel, Marie Anne Collot, Sonia Delaunay, Elisabeth Vigée-Lebrun, Léonor Fini ; les révolutionnaires tel que Olympe de Goujes, Rosa Luxembourg, Dolorés Ibarruri dit la Passionaria, Louise Michel les femmes ayant reçu le prix Nobel, en littérature : Selma lagerlof, Frazia Deledda, Pearl Buck, Nelly Sachs, Gabriela Mistral,….En Physique ou chimie : Marie Curie, Irène Joliot-Curie, Marie Goeppert-Mayer, Dorothy Crow Hodgkin ; en Physiologie ou médecine : Gerty Cori, Rosalyn Yalow, Rita Levi-Montalcini, Gertrude Belle Elion, Christiane Nuesslein. J’arrête là l’énumération bien incomplète de toutes ces femmes qui n’ont pas laissé le mot femme empiéter ni sur leur désir ni sur leur combat ni sur leur métier, ce qui ne veut pas dire que ce fut facile pour elles.

Le point commun entre toutes ces femmes c’est qu’elles n’ont pas attendu le « c.. » sur les bancs de l’assemblée ou sur ceux des écoles qu’ont leur donne la parité, l’égalité des sexes pour pouvoir agir. La liberté et l’égalité elles s’en sont emparées, elles les ont gagnées et même mieux elles ont obtenu le respect par leurs travaux, leurs écrits, leurs combats, qu’elles aient dû jouer des coudes pour s’imposer c’est certains mais elles n’ont pas pleuré sur leur sort de femme, même lorsque leur idéal les a conduit à la mort.

Les femmes qui ont œuvré dans et pour la résistance n’ont pas attendu de loi leur permettant de le faire au même titre que les hommes, d’ailleurs dans la torture et dans la mort l’égalité était tristement respectée. Leurs parcours ne s’est pas fait parce que ce sont des femmes mais parce que ce sont des humains courageux entreprenants.

Il est pour moi inadmissible de voir des femmes politiques pleurnicher sur leur droit à l’égalité des sexes dans la politique lorsque l’on voit comment tout simplement sont considérer les humains des deux sexes face à ceux qui ont le pouvoir, je ne dis pas la richesse je dis bien le pouvoir. Alors arrêtons de faire croire aux jeunes et aux autres aussi, qu’il faut tout attendre des lois et d’un gouvernement. Les humains qui ont firent avancer la société par les découvertes, ceux qui firent rêver par leurs écrits et voyages, ceux qui transgressèrent certains tabous n’ont pas attendu que la loi les y autorise, alors qu’ils ne cherchaient qu’une égalité ou une liberté. Lorsque certains individus masculins nous assènent la phrase suivante : « La femme doit rester au foyer et être au désir de son mari », qui peut encore penser une chose pareille alors qu’auparavant les femmes travaillaient autant que maintenant, mais il faut regarder à classes sociales équivalentes et que beaucoup de femmes travaillaient à la journée et donc n’étaient pas comptabilisées comme ayant un emploi.

Jeunes gens et plus particulièrement jeunes filles, n’attendaient pas que les hommes fassent des lois pour votre confort, battez-vous d’abord pour votre idéal sans mettre en avant votre féminité comme un handicap ou comme un avantage. Si vous êtes pilote de ligne, la majorité des passagers se moquent que vous soyez une femme ou un homme, on demande simplement que vous soyez un être humain compétent, de même lorsque vous dirigez un laboratoire peu importe que ce soit une femme ou un homme, et que l’un des deux pèse 50 kg ou 110 kg, on ne cherche que des compétences de travail.

Alors mesdames, mesdemoiselles, n’attendez pas que des hommes en majorité dans les assemblées politiques daignent vous accorder des quotas, battez-vous pour ce que vous valez et non pour ce que vous devrez à une majorité d’hommes.













00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts




courriel email mèl

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-