conjecturgis société religion science histoire arts ésotérisme femme homme problèmes mondiaux destruction guerre famine mondialisation faim guerre sécurité mort hégémonie technologie travail révolution

Eirikr  TURGIS de Normandie

Réflexions et créations d'un être tripède tri-cérébral et de quelques autres créatures l'accompagnant

"sans tabou ni censure, sans haine ni racisme, dans un échange de liberté" "Français assurément, Normand entièrement"
leopards cats ecusson blason normandie manche calvados eure orne seine-maritime basse-normandie haute-normandie
Conjecturgis

Religions
Sciences
Sociétés
Histoire
Arts
Esotérisme

Sociétés
Angélisme feminin
Filles femmes
Quota parité
Normand d'abord

Animaux compagnie





Sociétés



Normand avant tout







Revendiquer son régionalisme et sa culture régionale





Les français doivent être fiers de leurs origines et ne surtout par les fondre ou les oublier dans une Europe qui cherche à niveler les différences alors que ce sont ces différences qui font la richesse même de l'Europe. Il faut au contraire cultiver et faire vivre sa différence et son histoire régional. Contrairement à ce que certains politiciens veulent nous faire croire, ce n'est pas en cultivant son régionalisme et ses racines françaises que l'on fait preuve de racisme, cela n'a rien à voir.
Imaginez vous un seul instant dire à un Africain (Asiatique etc.. mettre le continent qu'il vous plaira) ou à un Polonais (Turc, Berbère, placer ici  l'ethnie qui vous convient)  qu'il doit oublier toute son histoire ses racines et qu'il ne doit penser et vivre que pour l'Europe. Les USA cultivèrent le "melting pot"  qui n'eut jamais vraiment lieu, puisque chaque communauté se regroupa, quartier chinois, russe, juif, polonais, etc... et lorsqu'on se rend compte qu'après plus d'un siècle voir deux pour certains que les communauté exhibent toujours fièrement leur pays d'origine. Il y a par exemple la communauté irlandaise très implantée paraît-il dans la police et qui garde les traditions irlandaises. Il ne viendrait à l'idée de personne aux USA de dire à ces descendants d'irlandais de la énième génération qu'ils ne sont pas irlandais, que c'est ancien donc inutile. (en plus ce ne serait pas très judicieux de dire cela à un Irlandais, vous risqueriez peut-être d'avoir une réaction violente à chaud)  Ce pays qui fait front d'un seul bloc pour certaines idées, n'est qu'un ensemble disparates de communautés les plus divers et hétéroclites et dont personne ne remettrait en question leur particularisme. Alors pourquoi ici en Europe devrions-nous, nous fondre dans une masse sans saveur et oublier notre histoire pour de sombres intérêts bureaucratiques lointains.
Ces politiciens redoutent et n'aiment pas que les personnes au nom d'idéaux ou de particularités diverses, puissent se regrouper. N'est ce pas avant tout leur crainte car c'est aux noms d'idéaux que les révoltes se sont faites. Par contre vous remarquerez que ces même politiciens, journalistes et autres personnalités dites des médias et de la vie politique, ne cessent de se regrouper au sein d'association d'anciens, ou de corporation et autres pseudo-sectes, ou d'anciens élèves de machins, de corporation estudiantine plus ou moins secrète, de club de pensées et ou d'associations discrètes ou secrètes.
Si l'on nivelle la culture, l'histoire, les personnes ont plus de mal à fédérer. J'ai même entendu une universitaire lors d'une conférence sur la Normandie   reprocher et se gausser sur la prise de conscience et la défense du régionalisme normand dans les années 70, accusant même les auteurs de revues régionales d'être d'extrême droite et de véhiculer dans les articles cette idéologie. Discours stupide et gauchisant qui assimile un amour de ses origines ou de la mythologie scandinave comme un renouveau  dangereux à mettre en parallèle avec une certaine idéologie  nazifiante.  Discours tout aussi stupide qui ferait qu'une personne aimant la musique Wagnérienne serait systématiquement un amoureux du IIIe Reich. D'ailleurs dans le même registre j'ai lu dans un journal, dont il faudrait que je retrouve le titre et l'article, que ceux qui aimaient les musiques classiques et notamment les chants grégoriens  ou de ce style, ne pouvaient être que des personnes d'extrême droite. Affligeant ou consternant de pauvreté intellectuel pour avoir de tel a priori sur la culture musicale et la culture historique.
Se plier ou plutôt se conformer aux lois du pays dans lequel nous sommes n'a rien a voir avec cultiver sa différence en raison de ses racines ou de ses choix. Ce n'est sûrement pas en nivelant que l'on fait progresser un pays mais plutôt en reconnaissant la différence et la particularité de chacun. Cela n'a rien à voir avec un retranchement des individus, mais à force de vouloir les noyer dans un tout, chacun à l'impression de perdre un peu de son histoire. L'Europe gagnerait plus en crédibilité auprès de la population si elle  reconnaissait et regroupait les régions,   comme l'a bien fait le pays si bien nommé U.S.A ou chaque état peut correspondre à une de nos régions ; ainsi deviendrions nous l'Europe des Régions Unis, ou l'EUR (Europe Union Région). (Erik G. TURGIS)












00 Accueil
01 Ouverturgis
02 Portraiturgis
03 Littératurgis
04 Caricaturgis
05 Conjecturgis
06 Peinturgis
07 Sculpturgis
08 Créaturgis
09 Num-erik
10 Ecriturgis
11 Structurgis
12 Lecturgis
13 Gunhild Arts



courriel email mèl

  E.G.TURGIS - GERSHOM - Gunhild BURNELL - Thorr KARSBORG - © 1992-2011 copyright.-